Ville, fourrière, refuge … qui fait quoi ?

Le fait de recueillir les animaux errants qui divaguent dans l’espace public est une tâche qui incombe à la Ville. Mais celle-ci peut déléguer ce service de fourrière à un autre organisme.

La fourrière intervient donc sur demande de la Mairie, de la police, de la gendarmerie ou des pompiers, lorsqu’on leur signal un animal divaguant (chien, chat, NAC) sur la voie publique.

La fourrière capture l’animal et l’emmène dans son Centre animalier. Là, l’animal est enregistré dans un logiciel national.

Il permet aussi de répertorier les déclarations de pertes faites par les propriétaires, et donc, dans le meilleur des cas, de faire correspondre un animal déclaré trouvé par la fourrière, et un animal déclaré perdu par son propriétaire !

La fourrière garde le chien trouvé 8 jours ouvrés, ni plus ni moins (Code Rural). Pendant cette période, le propriétaire peut récupérer son chien moyennant des frais de fourrière.

L’identification :

Si le chien est identifié, la fourrière recherche son propriétaire dans le Fichier National d’Identification, la base de données qui compile toutes les informations contenues dans la puce électronique de votre chien (son identification, celle de son propriétaire et de ses coordonnées).

Il est donc super important que votre chien soit identifié et que vos coordonnées soient à jour ! Vous pouvez vous en assurer en allant sur le site de l’I-CAD (Identification des Carnivores Domestiques).

Si le chien n’est pas identifié, des frais d’identification seront également à payer par le propriétaire qui récupérera son chien pucé ou tatoué.

Dans les grandes villes où la majorité des animaux sont identifié, le taux de restitution de l’animal à son propriétaire est proche de 90 % (source SAPCA).

Et après ?

Au bout de 8 jours, si le propriétaire n’est pas retrouvé, le chien est considéré comme « abandonné » et il devient la propriété de la fourrière.

Il est examiné par un vétérinaire, qui détermine selon son état sanitaire et comportemental s’il serait adoptable ou non.

S’il l’est, il rejoint un refuge ou une association de protection animale, et il sera proposé à l’adoption.

S’il ne l’est pas, il est euthanasié (moins de 10% des cas, d’après la SAPCA).

chien perdu trouvé à Strasbourg - stras dog

Concrètement, à Strasbourg :

Chez nous, jusqu’en 2015, c’était facile parce que c’était la SPA qui gérait les 2 étapes : la fourrière qui récupère les animaux errants et le refuge qui propose l’adoption des animaux trouvés.

Mais depuis 2015, la SPA a perdu le marché « Fourrière » (lire l’article de 20 minutes à ce sujet), qui a été confié à une entreprise privée, la SAPCA. Elle gère aussi les fourrières dans une trentaine de grandes villes en France.

La SPA reste en charge de l’accueil des chiens abandonnés, après leur séjour en fourrière, en vue de les faire adopter.

Concrètement, les 2 organismes cohabitent quasiment dans les même locaux : ils sont voisins, derrière le Ikéa à Cronenbourg.

Ces locaux ont été construits en 2015 et financés par la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg.

Voilà, on espère que c’est plus clair pour vous ! C’est toujours bon à savoir même si on espère ne jamais avoir besoin de ces informations…

Contacts

SAPCA Fourrière de Strasbourg –  strasbourg@sacpa.fr – 03 88 32 12 31

SPA de Strasbourg – accueil@spa-strasbourg.org – 03 88 34 67 67

Sur le même sujet :

📄 J’ai perdu mon chien 😣

📄 J’ai trouvé un chien 😮